Le masque de Fu Manchu

Le masque de Fu ManchuFu Manchu, le méchant criminel chinois veut toujours détruire le monde. Il continue à emprisonner des savants géniaux et leur virginale fille dans ses sous-sols pour mieux leur arracher le formidable secret qui fera de lui le maître du monde… ou le principal instigateur de l’Apocalypse ! Cette fois-ci, Fu Manchu est en couleur. Et, comme Dracula et Frankenstein, il le doit à la fameuse firme anglaise Hammer. Dans une suite d’aventures rocambolesques sans grande originalité. Fu Manchu et sa meute de fanatiques asiates, prêts à tout pour lui, passent à l’attaque. Bien sûr, le détective Nayland Smith est sur ses traces, prêt à le renvoyer au néant à la première occasion. Ces nouvelles aventures, aux allures de bande dessinée, ne décolle jamais vraiment. Christopher Lee fait un joli numéro avec un maquillage très au point. Mais tout reste au niveau de la sympathique banalité. On se met à penser au «Masque d’or» réalisé par Charles Brabin en 1933 avec Boris Karloff en Fu Manchu. Il y avait beaucoup plus de sulfureuses cruautés dans cette précédente tentative… La série Hammer connaîtra deux autres suites : «Les 13 fiancées de Fu Manchu» (l’une d’elles était la speakerine Evelyne Dhelia) et «La vengeance de Fu Manchu» (qui n’est jamais arrivé jusqu’aux écrans français).

TentaculesTentacules

Après les «mâchoires» («Jaws») du grand requin de Spielberg, les tentacules d’une pieuvre géante sèment la terreur sur l’inévitable «petite-plage-si-tranquille-de-Californie»… Un bébé disparaît, englouti par le monstre. Le lendemain, c’est un marin imprudent, et puis deux plongeurs sous-marins qui travaillent à la construction d’un tunnel. Le journaliste Ned Turner se branche sur l’affaire, qui le change agréablement de l’éternel monstre du Loch Ness. En même temps, un océanologue distingué, dont la femme et la belle-sœur ont également disparu, prend le mystère à bras le corps : le premier, il comprend que les travaux pour le tunnel ont bouleversé l’équilibre naturel et libéré un gigantesque poulpe. Son hypothèse ne tarde pas à se voir confirmée : attaquant un groupe d’enfants en pleine régate, le monstre se montre en plein jour. Dès lors, la chasse est ouverte ! Le suspense monte lentement mais sûrement. Et l’épouvantable pieuvre va rejoindre King Kong et le requin des «Dents de la mer» dans la galerie de famille des «célèbres monstres du pays du cinéma». Amateurs de frissons aquatiques, vous serez comblés.

Leave a Comment