Décoder avec un autre magnétoscope

Si vous avez un second magnétoscope, et si vous avez une bande enregistrée codée comme plus haut, il vous est maintenant possible de créer un autre enregistrement décodé. Le principe est évident : raccordez le décodeur au second scope avec le cordon spécial d’enregistrement, mettez le premier scope en lecture de la bande codée, et le second scope en enregistrement. Ce dernier captera directement le signal, cette fois décodé, sur le décodeur lui-même. Le tour est joué : vous pouvez désormais effacer la bande enregistrée codée en votre absence, puisque vous avez une autre cassette, décodée, de la même émission. Vous avez donc réussi, sans laisser la télé allumée en votre absence, à obtenir un enregistrement tout à fait normal.deux magnétoscopes Avec deux bandes et deux scopes, rien que ça ! C’est le progrès, ma bonne dame ! Attention : quand vous enregistrez avec le cordon direct décodeur-scope, n’oubliez jamais de mettre le sélecteur de source sur vidéo, auxiliaire, caméra (selon modèle), et non sur tuner. Le sélecteur reste sur tuner pour un enregistrement codé seulement ! Ici, il incarne le Père la Tulipe, un modeste retraité d’Argenteuil qui est, en réalité, un faux monnayeur virtuose. Un couple d’escrocs brocanteurs (Jean Tissier et Mary Marquet), qui l’aide d’ordinaire àécouler sa marchandise, s’en va en vacances. II doit recourir aux services de son neveu Noël (Pierre Vernier), qui s’empresse de se confier a sa petite copine, une nurse allemande, Hilda (Liselotte Pulver). Le trafic s’accélère, et le Père la Tulipe mène la grande vie, gagne au casino, assiste à un «happening» sur le yacht du baron Curd Jurgens, et fait même connaissance de Serge Gainsbourg (c’est une des nombreuses apparitions à l’écran de celui-ci, également compositeur de la musique). Bref, on fait passer les délicieux frissons des audaces à la mode sur un public d’habitués à un conformisme timide, tandis que Gabin gabinise mollement en patriarche bourru au cœur… d’or, évidemment !

Leave a Comment